Noblesse - Dignite - Elegance (NDE Scotland)

About NDE

Aux sources de l’histoire

 

Le nom Bangangté vient littéralement de « Pah Ha Nteu » ce qui signifie « ceux qui refusent d’être assujettis » ou encore « ceux qui refusent la domination des autres ». Ainsi Bangangté découle de la mauvaise prononciation du Colon allemand de « Pah Ha Nteu ».

 

Le centre urbain de Bangangté est dense et développé au même titre que les autres communes qui sont aussi Chef lieu de département. Le centre urbain est traversé par la route nationale qui va de Yaoundé à Bafoussam où il y règne une circulation automobile très importante. A l’instar des autres villes de la localité, la densité des populations est élevée ainsi que le réseau routier intra et inter urbain. Une bonne partie des routes est bitumée et permet une circulation aisée dans la ville ; l’on retrouve des voies d’accès à deux sens dans le centre ville. Les bâtiments le long de ces routes laissent apercevoir des niveaux de vie différents, c’est ainsi qu’on retrouve d’une part des maisons en dur et/ou en étage et d’autres parts, des maisons en briques de terre non cuites. Le paysage du centre urbain de Bangangté est assez varié et riche en ce qui concerne les infrastructures scolaires, sanitaires et les bâtiments administratifs. On rencontre aussi des services de téléphonie mobile. La grande majorité des services techniques de l’état y est représentée. L’ensemble du centre urbain est électrifié.

 

En plus de ce milieu humain fourni, Bangangté Urbain regorge quelques cours d’eau et sources d’eau dont certains sont les points d’approvisionnement des populations en eau potable et d’autres valorisés pour des étangs piscicoles. Il existe également des carrières de pierre et de sable où la commune pourrait s’approvisionner.

 

Les grands évènements ayant marqué l’histoire de la commune sont contenues dans le tableau suivant :

ANNEE EVENEMENTS IMPACT
1880-1918 Guerre civile entre les Bahouoc et les peuples de la Savane venu de la plaine du Noun les Batélas
  1. Mort du cheval du chef Bamoun au lieu dit « Ntalem »,
  2. Mort de la fille du représentant des Batélas nommé Tchatchou au lieu dit « Tant mi – Tchantchou » et exil du chef Bahouoc à Bazou
Arrivée du jumeau Ngami venu de BANKA et grand chasseur
  1. Subdivision du peuple Bahouoc
  2. Guerres tribales
  3. Développement des intrigues entre Frères du peuple Bahouoc
Emprisonnement du Chef Bahouoc à Batcha
  1. Crise de gestion du peuple Bahouoc
  2. Prolifération des mésententes et problèmes à l’intérieur de la population Bahouoc
1920 Construction de l’hôpital de référence de Bangoua
  1. Amélioration des soins de santé
  2. Emigration des populations d’ailleurs pour Bangoua
  3. Grande renommée de Bangoua
1940-1952 Arrivée du premier administrateur de l’arrondissement de Bangangté
  1. Traitement local et rapide des dossiers administratifs
  2. Rapprochement des populations de l’administration
Installation du premier missionnaire à Bangoua
Installation de l’église protestante à Bangoua et d’une deuxième mission protestante à Feutom
  1. Développement de l’évangélisation chrétienne
  2. Adhésion des populations aux préceptes chrétiennes au détriment des sciences animistes
Construction de la première église Catholique
  1. Augmentation des fidèles chrétiens
  2. Assainissement des meurs indigènes
Envahissement de maladies « PIAN », Variole, Varicelle
  1. Décès massif des populations
  2. Baisse de la productivité agricole des ménages
Premier recensement à Bangangté Estimation de l’effectif et de la typologie humaine de Bangangté
Consultation populaire pour l’élection du chef
  1. Démocratisation de la désignation d’un chef
  2. Promotion du verdict populaire
Développement du Maquis dans la zone
  1. Destruction des infrastructures,
  2. meurtres de plusieurs personnalités,
  3. déplacement massif des populations rançon des populations
1962-1965 Création de la première école primaire de la commune
  1. instruction des enfants de la zone
  2. émergement de grandes élites
  3. augmentation du taux de scolarisation des enfants de bas âge
Création du collège d’enseignement secondaire de l’église protestante.
  1. Diminution du coût de scolarisation du fait du rapprochement du lieu d’étude
  2. Augmentation du taux de scolarisation
  3. Adoption facile du protestantisme
Construction de la Mairie
  1. Améliorer les services de la Mairie
  2. Organisations locales des manifestations
  3. Gestion déconcentrée des affaires communes des populations d’envergure importante
  4. Appui aux populations de la zone
Arrivée de la première voiture dans la zone
  1. Rehaussement de l’administrateur à qui s’appartenait
  2. Admiration des populations
Construction du Marché et abattoir
  1. Développement et amélioration du commerce
  2. Abattage en lieu adéquat des animaux domestiques (Bovins, Ovins et Porcins)

 

1965 – 2007 Passage de la route Yaoundé-Bafoussam ; Bafoussam – Douala
  1. Facilité de transport entre Bangangté et les capitales
  2. Facilité d’évacuation des produits vivriers vers Bafoussam, Douala et Yaoundé
Villes mortes de 1992
  1. Paralysie des activités économiques de la commune
  2. Destruction des biens matériels et immatériels
Construction de la maison du parti RDPC
  1. Augmentation du nombre de militants
  2. Renforcement des idéologies du Parti
  3. Militantisme poussé
Avènement de l’Université des montagnes
  1. Augmentation du taux de scolarisation au supérieur élevé
  2. Formation des jeunes de la localité et d’ailleurs en Sciences biomédicales
Arrivée des réseaux de téléphonie mobile et de CAMTEL, Orange et MTN
  1. Facilité de communication à prix raisonnable
  2. Accès à Internet facile
  3. Facilitation
  4. Augmentation des Cyber Café

De nos jours, Bangangté a pour particularités:

  • 1er Prix National FEICOM des meilleures pratiques communales et de développement local
  • Ville la plus propre du Cameroun
  • Ville membre de l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF).
  • Ville universitaire : université des montagnes (médecine et une école d’ingénieur, Estec).
  • Présence d’un CUM (Linique Universitaire des Montagnes)
  • Déclaré ville la plus propre de la région Ouest à 3 reprises depuis 2007 par le gouverneur de la région.
  • Club de football (La panthère Sportive du Ndé FC) évoluant en première division camerounaise (MTN Elite One) et en pleine ascension depuis 4 ans. Vainqueur de la coupe du Cameroun en 2009.
  • La Commune regorge de sites touristiques et sacrés à l’instar des grottes de pierres à Ntah et du mont Batchingou, les chutes des Fiançailles et la Case Communautaire de Bangoua.

Srce:Commune de bgte


Hit Counter provided by orange county divorce attorney